David Administrator
×
David Administrator

Après les élections législatives, des mesures visant à augmenter le pouvoir d’achat des Français seront présentées au Parlement pour faire face à la forte hausse de l’inflation. La rédaction d’Objeko vous fait part de trois mesures qui peuvent permettre à chacun de mieux respirer. Êtes-vous prêt pour toute l’histoire ? Alors, c’est parti.

Suppression de la taxe audiovisuelle

Le second quinquennat de Macron va-t-il faire baisser les impôts des particuliers ? C’est tout à fait possible. Le gouvernement semble travailler sur trois mesures qui permettront de réduire le coût de la vie. La première est la suppression de la taxe audiovisuelle. Rappelons que chaque ménage ou entreprise possédant un téléviseur au 01 janvier de l’année fiscale doit payer la contribution publique (ou redevance audiovisuelle). Cela permettrait d’économiser 138 euros par an en France métropolitaine, et 88 euros dans les autres territoires.

C’est dans cet esprit que le ministre de l’Économie et des Finances et du Redressement productif et le ministre délégué chargé des Comptes publics ont communiqué le 11 mai dernier. Ils ont expliqué que la contribution à la radio publique sera définitivement supprimée dès cette année. Le financement de l’audiovisuel public continuera à être garanti conformément à l’objectif de pluralisme, d’indépendance et d’équité de la Constitution. Cette mesure sera officialisée après les élections législatives de 2022. Bientôt .

Maintien et baisse de la taxe d’habitation

Tous les Français voient une baisse progressive de la taxe d’habitation depuis 2018. La réforme bénéficiera à tous les contribuables d’ici 2021. Bien que la plupart des gens n’aient plus à la payer, il y en a encore qui le font. Pas de panique si vous faites partie des 20% qui doivent encore payer la taxe d’habitation. Cela ne durera pas longtemps.

Les ménages qui n’ont pas encore bénéficié de la suppression ou de la réduction de leur taxe d’habitation peuvent demander une exonération de 65 % sur leur résidence principale, quels que soient leurs revenus en 2022. Cette exonération sera automatiquement incluse dans les avis d’imposition d’octobre envoyés par les services fiscaux. Cette exonération ne s’applique pas aux résidences vacantes ou secondaires.

Indexation du barème de l’impôt sur le revenu sur l’inflation.

Le ministre de l’Économie de BFMTV a déclaré que le barème de l’impôt sur le revenu 2022 serait indexé sur l’inflation. Pour éviter une hausse d’impôt en cas d’augmentation de salaire du même montant, Bruno Le Maire a précisé qu’il n’était pas question que les Français paient plus d’impôts en raison de l’inflation. Il ne s’agit pas pour les Français de payer plus d’impôts à cause de l’inflation. Il s’agit que les salariés paient plus d’impôts en raison de l’inflation. C’est tout.