David Administrator
×
David Administrator

Depuis un certain moment, l’emprunteur n’est plus obligé d’opter pour une assurance qui émane de sa banque lorsqu’il s’agit d’un emprunt immobilier. Il peut choisir librement sa police d’assurance à condition que cette dernière convienne à l’établissement financier chez qui le prêt devra se faire. Cet état de choses fait qu’il est aujourd’hui plus facile de bénéficier d’une assurance crédit immobilier à un meilleur taux. Mais pour cela, il faut s’appuyer sur des critères fiables pour arriver à un résultat satisfaisant.

Recourir à un assureur de qualité

Avant de penser à obtenir un contrat d’assurance crédit immobilier au meilleur taux, il faut déjà s’orienter vers une structure de qualité. Cette dernière doit disposer d’une bonne expérience dans le domaine et doit être très solide financièrement. Ceci vous permettra de bénéficier d’un crédit immobilier plus important auprès de votre banque.

Si vous optez pour un assureur traditionnel, le problème ne va certainement pas se poser. Par contre s’il s’agit d’un acteur nouveau, il faudra faire beaucoup attention. Il y a de fortes chances que ce dernier ne soit pas connu et ne dispose pas de garanties fiables.

Faire un choix de garanties adaptées à son profil

Il s’agit certainement du critère le plus important lorsqu’il s’agit de disposer d’une assurance crédit immobilier à un taux intéressant. Il faut déjà comprendre qu’un contrat d’assurance c’est avant tout une histoire de garanties.

Plus les garanties offertes par l’assureur sont contraignantes pour ce dernier et plus le taux sera élevé. Dans le même temps, plus le taux sera bas et moins vous disposerez de garanties. Il faut donc être capable de jongler afin de disposer d’un contrat d’assurance à taux intéressant tout en étant couvert en cas de problèmes. Il ne sert strictement à rien d’avoir une assurance crédit immobilier si ce dernier s’avère incapable de vous couvrir en cas de soucis.

Il faut donc s’appuyer sur son profil d’emprunteur afin d’opter pour une police d’assurance. Les garanties couvrant le décès et la perte totale ou irréversible d’autonomie sont par exemple, obligatoires. Là où celles couvrant l’invalidité permanente totale et l’incapacité temporaire totale de travail sont facultatives.

En fonction de votre profil, vous pouvez décider de ne pas opter pour les garanties facultatives. Ce qui vous permettra de bénéficier d’une assurance à un bon taux. Mais attention si la banque trouve que votre profil d’emprunteur est plus risqué, elle peut décider de réduire le montant du crédit ou le refuser tout simplement.

Par ailleurs, il est également recommandé de tenir compte des options accompagnant les différentes garanties. Il peut s’agir d’une option protection chômage, d’une option revente ou d’une option Décès Plus pour les professions libérales médicales spécialisées. Certes, ces différentes pour la plupart augmentent le prix de la franchise. Cependant, elles peuvent s’avérer très utiles en fonction de profession.

Jouer sur les durées et les modalités d’indemnisation

Comme dit plus haut, moins un contrat d’assurance sera contraignant pour l’assureur et moins le taux de son assurance sera important. En plus d’agir sur les garanties et les options, vous avez également la possibilité de jouer sur les durées et les modalités d’indemnisation.

Prenons par exemple le cas d’une police d’assurance qui garantit un arrêt de travail. Si au lieu de trois ans d’indemnisation vous optez pour deux ans, vous arriverez à coup sûr à baisser votre taux. Puisque ce type de contrat sera forcément moins obligeant pour la maison d’assurance en cas d’arrêt de travail.

Pour ce qui est des modalités, prenons toujours le cas d’un contrat d’arrêt de travail. Vous avez le choix entre deux possibilités : le maintien de revenu et la prise en charge de la mensualité. Dans le premier cas, l’assurance de prêt va juste apporter un complément aux indemnités provenant des organismes sociaux et de votre entreprise.

Alors que dans le second cas, la maison prend en charge la totalité des indemnités prévues par la police d’assurance. Inutile de préciser que la seconde option reviendra forcément plus chère.

Faire attention aux délais de carence et aux franchises de prêt

Les garanties dans le cadre d’une assurance crédit immobilier sont soumises aux délais de carence et à ce qui est connu comme la franchise des assurances de prêt. Ces deux paramètres sont mis en place par les maisons d’assurances afin de définir la marche à suivre en cas de difficultés. Il est également possible d’avoir un meilleur taux en jouant sur ces deux paramètres.

Le délai de carence s’étend du moment de la signature du contrat d’assurance au début de l’indemnisation. Il peut s’étendre sur 12 mois tout comme il peut être limité à un mois. Une chose est sûre pour avoir un meilleur taux il faut négocier un délai de carence plus long. Cependant, il faut comprendre que tant que ce délai n’est pas expiré vous ne pouvez pas bénéficier d’indemnisation. Sauf en cas d’invalidité permanente consécutive à un accident où le délai de carence n’est pas applicable.

Le délai de franchise de son côté définit la période entre la survenue d’un sinistre et le moment où l’indemnisation est effective. Celui-ci permet à l’assureur de procéder à quelques vérifications avant de procéder à l’indemnisation. Il est généralement fixé à trois mois, mais peut aussi varier en fonction du type de contrat signé. Vous pouvez également allonger ce délai pour bénéficier d’un meilleur taux.

Recourir à un comparateur d’assurance ou à un courtier en assurance

Il faut toujours garder en tête qu’il ne faut pas simplement chercher à obtenir le meilleur taux par tous les moyens. Sinon vous allez simplement vous retrouver avec une police d’assurance minimaliste qui aura du mal à convaincre votre banque.

Il faut tenir compte de tous les paramètres cités plus haut avant de lancer dans une quelconque comparaison de prix. Dès que vous avez une idée claire des garanties et options dont vous avez réellement besoin pour votre assurance crédit immobilier.

Pour ce qui est de la comparaison de prix, vous pouvez vous rendre sur les comparateurs en ligne. Ces derniers relaient régulièrement les offres disponibles chez la plupart des assureurs. Ces derniers peuvent aussi bien être des acteurs traditionnels que des nouveaux assureurs.

Vous pouvez également recourir à un courtier en assurance. Idéalement, il faut que celui-ci soit spécialisé dans les assurances pour emprunteurs. Il saura négocier à votre place afin de vous obtenir le meilleur taux possible. Sa connaissance du marché est un atout que vous n’avez pas forcément.

Par ailleurs, il peut aussi vous orienter efficacement vers une maison d’assurance fiable. Au besoin, celui-ci pourra toujours vous conseiller sur les garanties, les options, ainsi que les modalités d’indemnisation, qu’il faut choisir.

 

Opter pour le meilleur taux du marché

On ne le dira jamais assez : malgré tous les conseils que vous avez pu lire ici pour votre assurance de crédit immobilier, il faut vous renseigner un peu partout, afin de savoir quel est le meilleur taux pour un crédit immobilier.  Le plus important, avant toute autre chose, c’est de ne surtout pas accepter d’emblée ce que le banquier, celui que vous avez l’habitude de voir, va vous proposer. S’il est honnête il reconnaîtra qu’il n’a pas peut-être pas la meilleure des options à vous proposer, considérant la situation actuelle, et il vous conseillera d’aller voir d’autres organismes parce qu’ils pourraient vous proposer des solutions plus intéressantes financièrement. Dans le cas contraire, vous pourriez bien accepter un taux trop élevé, et cela pourrait peser sur vos finances personnelles pendant de longues années. Un banquier gagne de l’argent, grâce à votre argent, alors c’est vous qui êtes le maître du jeu. Il n’est donc pas question de lui donner votre confiance les yeux fermés, c’est loin d’être un philanthrope, même si vous avez une relation depuis longtemps et que vous lui faites confiance pour la gestion de vos comptes personnels et de ceux des membres de votre famille.

De plus, lorsque l’on fait un tour de tout ce qu’il y a sur le marché, en matière de prêts immobiliers, on constate assez rapidement que les taux ne sont pas les mêmes en fonction de l’organisme de prêt. Une banque mutualiste ne fera peut-être pas les mêmes proposition de prêts immobiliers que les banques commerciales, à un certain moment. Aller voir les deux types d’organismes revêt donc une importance cruciale. Il s’agit de ne pas dépenser son argent plus qu’on ne le devrait, tout simplement. Il n’est ni question de faire plaisir à qui que ce soit, ou bien de se mettre en bons termes avec un professionnel du prêt. Non tout cela concerne avant tout les finances du foyer, et tout comme on fait attention à ce que l’on achète, en termes d’équipements pour sa maison, il faut aussi rester vigilant pour ce qui concerne les remboursements que l’on devra faire chaque mois. On en a généralement pour des années, alors il faut faire attention tout de suite, en amont. S’informer sur les taux pour un crédit immobilier est donc la meilleure manière de faire, en prenant vraiment le temps de faire un comparatif. On s’en félicitera quand on aura trouvé le meilleur taux.